Aïe, c’est mon 1er article et c’est un sujet passionnant… Vais-je réussir à capter votre attention et à ne pas vous ennuyer dès le 2ème paragraphe ?
Je l’espère, en tout cas promis, je ferai de mon mieux pour rédiger un article instructif !

Commençons par le commencement… que signifie « communication » ? La communication provient du mot latin « communicare » qui veut dire « mettre en commun », « faire part de », « partager ».

Vous l’aurez surement remarqué, la communication commerciale ou communication marketing, a légèrement dévié de son sens primaire, puisque si elle permet toujours de « faire part de », de « communiquer sur… », on n’a plus vraiment de notion de partage ou d’échange.

Aujourd’hui de nombreuses entreprises mettent en place des stratégies de communication toujours plus élaborées pour faire connaitre un produit ou un service dans le but d’inciter à sa vente.

Pour avoir été formée au webmarketing, j’avoue que je trouve les techniques utilisées très intéressantes, à savoir manipuler et être manipulé sans que l’on s’en rende compte (si si c’est passionnant, et nous sommes tous concernés !).

Une science, le neuromarketing, permet d’étudier les mécanismes cérébraux qui interviennent chez une personne lors d’un achat ou face à une publicité.

Je ne critique pas la mise en place de stratégies de communication, il faut bien vendre et attirer les gens.
Ce qui me gêne c’est la recherche permanente de stratégies visant à nous faire consommer toujours plus, sans se soucier de notre intérêt, mais dans l’unique but de faire croitre son chiffre d’affaire.

Où est passé l’éthique, le respect de l’autre, l’authenticité d’un échange ?
Le consommateur a-t-il encore la possibilité de faire ses propres choix sans être biaisé par des manipulations marketings ?

Publicité personnalisée

Aujourd’hui le matraquage publicitaire a laissé place à de la publicité ciblée et aux annonces personnalisées.
Le principe est simple : on fait en sorte que le consommateur vienne de lui-même vers le produit/service visé, en lui proposant des contenus attractifs qui correspondent à ses envies (et pas forcément à ses besoins…).

Au final, cette méthode parait moins intrusive pour le consommateur, alors qu’un tas de données le concernant sont collectées pour lui fournir une « meilleure expérience » … c’est un comble !

Certains consommateurs acceptent le système, après tout, pourquoi refuser ? On nous montre ce que l’on veut (ou que l’on croit vouloir), on n’a même plus à aller le chercher ! D’autres se sentent espionnés et refusent de jouer le jeu.

Certaines autorités essaient de limiter la casse. Par exemple, Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) permet de protéger un minimum les internautes de l’acquisition de leurs données personnelles (mais ça, ça fera l’objet d’un prochain article !).

Retour sur un des scandales qui a fait grand bruit, l’affaire Facebook – Cambridge Analytica :
Cambridge Analytica était une société d’analyse de données. Nos données personnelles collectées sur Facebook ont été transmises à cette société qui les a analysées, étudiées et croisées, permettant ainsi de déceler des profils précis d’utilisateurs, de prédire et d’influencer leur réactions et comportements. Il suffisait ensuite de diffuser des annonces bien ciblées pour changer le comportement des internautes.

Le scandale en lui-même a fait suite aux histoires de vente illégales des données et de leurs utilisations, puisqu’elles auraient servi à influencer le vote des américains. C’est donc allé assez loin, mais rien que le principe de cette technique d’analyse de données, appelée « micro-targeting » me pose problème.
Je vois venir tous ceux qui se disent « Oh les américains n’ont pas d’opinion sur grand chose, ils se font facilement manipuler ». Détrompez-vous, les techniques sont imparables et nous sommes tous concernés !

Se racheter une éthique

On marche sur la tête, mais la bienveillance, l’humanité ou encore le respect de notre terre sont aujourd’hui des notions marketing tendances !

Avez-vous aperçu ces publicités vantant le côté humain, coopératif, solidaire…?
Ne croyez pas que les spécialistes du marketing culpabilisent et cherchent à recentrer leur communication sur des bases saines et morales. Ils s’orientent là sur un axe de communication qui aboutit à un rapport de confiance.
Et si les consommateurs ont confiance, ils achètent… tout simplement !

Quelques exemples de publicités que vous avez surement en tête :

Soupe Liebig : « Merci d’avoir fait grandir nos soupes ». On montre au consommateur qu’on l’écoute, qu’on le respecte et qu’on tient compte de son avis. Mouais, moi j’entends plutôt « Maintenant que vous avez remarqué que nous vous vendions de la m****, nous allons faire en sorte que ça se voit moins », ah ah !

Aldi : « un nouveau modèle est possible, il suffit d’être plus proche des gens… ». Beau discours dans l’ère du temps, mais ca ne choque personne que ce message soit diffusé par une chaine internationale de supermarchés hard-discount, pas toujours irréprochables sur les conditions de travail de ses salariés ?

Le groupe M6, « engagé par nature » : Alors oui M6 va programmer une semaine thématique autour des enjeux environnementaux, mais ce n’est pas pour autant qu’elle peut se proclamer chaîne « verte » ! C’est ce que l’on appelle du « green washing » (technique visant à exagérer les bienfaits écologiques d’un produit ou d’une marque).

Pourquoi en arriver là ? Doit-on essayer de berner les consommateurs pour pouvoir vendre ?
Je veux encore croire qu’un travail consciencieux peut être appuyé par une communication honnête.
Vous me croyez naïve ? Surement, mais j’ai une morale et je suis convaincue que la sincérité finit par payer !

La réputation

Là on y est, on touche du doigt ce qui semble, à mon sens, être le paramètre essentiel à prendre en compte avant même d’envisager quelconque action marketing. Car vous aurez beau essayer d’attirer d’éventuels clients, si votre entreprise a une mauvaise réputation, vos efforts seront vains.

Je ne vous apprends rien ici, certaines entreprises, notamment dans l’artisanat, connaissent déjà l’importance de la notoriété. Eh oui, le bouche à oreille a toujours existé, et il est facile de savoir si un artisan est correct ou à éviter.

Aujourd’hui les avis sont légions sur internet. Les internautes donnent facilement leur avis à tout-va, surtout lorsqu’ils sont mécontents. Cela s’applique dans quasiment tous les domaines.

Vous avez donc tout intérêt à avoir de bons avis.
Comment faire ?
Ne trichez pas, soyez consciencieux dans votre métier, ça sera la meilleure des bases !
Il y aura peut-être des insatisfaits, mais si le travail a été fait correctement, vous pourrez (et devrez) démontrer sereinement que leur mécontentement ne vient pas de la qualité de votre prestation / produit.

Conclusion

Vous aurez deviné mon opinion sur les techniques marketing d’aujourd’hui et la possibilité (ou la nécessité) de revenir à une communication plus simple mais surtout plus saine.

Je crois que c’est de toutes manières la voie que semble prendre la communication aujourd’hui, les gens ne sont plus dupes ! J’espère vous avoir convaincu de ne pas entrer dans ces jeux malsains de manipulation marketing, et de rester honnêtes avec vous-même et avec vos clients.

Quoi qu’il en soit une communication aussi respectueuse soit-elle, est là pour faire connaitre une marque, un produit ou un service.
Dans mon prochain article je vous donnerai quelques bases pour pouvoir déterminer quelles actions mettre en place et quels médias utiliser pour créer vos plans de communication.

Je terminerai avec 2 liens vers des articles traitant des futures tendances marketing :

Vous êtes arrivés au bout ! Je vous remercie d’avoir lu cet article en entier.
Je vous invite à poursuivre sur le même thème en lisant mon prochain article où je vous proposerai des bases de stratégie de communication que vous pourrez facilement mettre en application.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.